You Are Viewing

Architecte: Robert Trent Jones

golf-architecte

Robert Trent Jones: Histoire d’un architecte

Robert Trent Jones n’a pas inventé l’architecture de golf , mais en a été un des pionniers. Durant près de 70 ans , Jones a construit ou reconstruit quelque 400 parcours dans 45 États américains et 35 pays dans le mond , dont plus de trois douzaines d’entre eux ayant été hôte de championnats nationaux ou internationaux . Pourtant, ces chiffres exceptionnels ne sont qu’une infime partie de sa légende . Jones a mis en exergue l’architecture héroïque et l’institutionnalisation de la prise de vue risque-rendement des parcours modernes . Sa philosophie pourrait se résumer ainsi : un par difficile, mais un bogey facile.

Il a également eu un impact profond sur les compétitions de golf, Jones ayant construit ou rénové certains des parcours les plus musclés auxquels les pros ont eu à faire face , dont Firestone , Hazeltine , Spyglass Hill , Baltusrol et Oak Hill.

Durant ses premières années, les conceptions Jones ont souvent engendré la critique trop sévère, et les plaintes ont atteint un crescendo quand il remodelé Oakland Hills pour l’ US Open 1951 . Après sa victoire, Ben Hogan se vanta d’avoir mis ce « monstre à ses genoux  » et Herbert Warren Wind se répendit dans un article lu élogieux paru dans le New Yorker. Jones fut présenté à un public de masse et ce fut le point de départ du culte de l’ architecte de golf.

L’empreinte qu’il laissa sur le golf mondial au cours de ses 70 ans de carrière lui permit d’être introduit au World Golf Hall of Fame en 1987.

[title size= »1″]18 tees magnifiques au cœur des Caraïbes[/title]